Cité Romana - Safa 05.17 (3).JPG

Découvrir Iqadh notre histoire

          Automne 2013, une école primaire, située dans un quartier défavorisé de Tunis, bénéficie d’un soutien de la part du Rotary Club de La Marsa : réfection des sanitaires, remplacement des pupitres, fourniture de cartables pour la rentrée…

Les enfants de ce quartier vivent dans des environnements, non seulement matériels, familiaux mais aussi culturels particulièrement défavorisés.

Yves Goinère, nouveau membre du club, désire agir. Il s’en ouvre à un de ses amis, maître-assistant à l’Institut Supérieur de Musique de Tunis, Docteur en Musicologie de Lyon 2, Ridha Ben Mansour qui, spontanément répond « faisons de l’éveil musical, comme je l’ai appris au centre de Formation des Musiciens Intervenants de Lyon ».

Cela est une réponse simple à comment apporter aux enfants, les atouts émotionnels et culturels qui leur donneront des chances supplémentaires d’avancer dans la vie et s’y épanouir.
L’idée de chercher à développer les actions musicales auprès des enfants de l’école primaire est travaillée et soumise au club.

Le club s’enthousiasme pour l’idée, sous l’impulsion de sa Présidente Senda Baghdadi.

 

La directrice de l’école Najoua Ben Youssef accepte de mener un projet-pilote avec deux groupes de 20 enfants. A la fin de l’année scolaire, l’action a tenu ses promesses : joie des élèves, sociabilité, intégration au groupe, concentration et goût de l’effort, transport de ce bien-être dans les familles. Et, d’après la directrice, amélioration des notes.
 

L’année scolaire 2014/2015 se poursuit avec 6 groupes de 20 enfants, tandis qu’une deuxième école manifeste son intérêt pour cette action. Le succès du projet conduit les deux fondateurs à créer un cadre juridique pour en permettre le développement. L'association Iqadh est née le 22 août 2016. L’Education Nationale donne l’autorisation d’exercer, le 7 janvier 2017. 6 écoles manifestent le désir de recevoir cette pédagogie.

Depuis, le projet se développe de manière régulière. 2 000 enfants en auront bénéficié dans 20 écoles pour l’année scolaire 2020/2021 dans toute la Tunisie.

Et, depuis les débuts du programme, environ 10 000 enfants auront été « éveillés ».

Hey Jadid - Fête d'école - Sourour + Afè

Plus de 10 000 enfants ont bénéficié de l'accompagnement d'Iqadh depuis  l'origine

2014

mise en place du projet pilote

Les fondateurs mettent en place un projet pilote d'éveil musical sur un groupe de 20 élèves de l'école Mohamed Ali du quartier Ettabak à La Marsa

Hey Jadid - Sourour - 03.17 (2).JPG

2016

création de l'association Iqadh

logo.jpg

année scolaire

2020/2021

Mnhila Senhaji - Fête d'école -Rabie 06.

Iqadh compte désormais 30 adhérents, 12 mécènes, 10 bénévoles actifs et 9 intervenants.

L'association est active dans 20 écoles en Tunisie, pour moitié en Tunisie Intérieure. Elle dispensera 1400 heures d’intervention, auprès d’environ 2 000 enfants

Les intervenants

Equipe Iqadh avril 2022.jpg

AMINA

26 ans, Master en musique et musicologie 2ème année, suit actuellement le cycle de deux ans au CFMI de Lyon

Je remercie d’abord Iqadh de m’avoir accordé l’opportunité de pratiqué le métier de musicien intervenant au sein d’une école. Pour ce fait, je suis vivement satisfaite d’enseigner l'éveil musical et la pédagogie enfantine qui favorise l'autonomie et la créativité des enfants qui vivent dans des conditions difficiles. Rien ne vaut de faire apprendre à des enfants la musique et ses secrets, de chanter avec eux, de pratiquer des rythmes. de développer leur curiosité et de passer de très bons moments ensemble. Dessiner le sourire sur leur visage est un devoir, un plaisir et un bonheur pour moi. Le fait qu’un élève m’informe qu’il attend ma séance avec impatience me suffit largement. Je suis super contente de partager mes expériences avec eux et de récolter les résultats de dur labeur.

FIDE

28 ans, diplômée Master en musique et musicologie, a suivi un stage d’un mois au CFMI de Lyon

Au début, j’ai commencé cette expérience, parce que j’ai trouvé que c’était mon domaine. J’ai bien aimé intervenir à l’école. J’ai aimé les enfants et à la fin de la première année, j’ai constaté une réussite. Et j’ai pu voir que mes élèves m’aimaient bien, aussi.

Je veux continuer à faire de l’éveil musical avec les enfants, pendant toute ma vie. J’aime aussi leur joie, quand on fait les jeux et quand on chante.  Je crois que s’il n’y avait pas l’éveil musical, j’arrêterais la musique. Maintenant, intervenir, c’est toute ma vie.

Je suis très heureuse de travailler avec Iqadh. Je me sens très à l’aise et satisfaite

 

Ghislaine PORTE

46 ans, Dumi Sélestat (1996/1998) Master en Développement de Projets Artistiques et Culturels Internationaux - Référente pédagogique

Depuis 2017, Iqadh a fait un effort important de formation et de suivi de terrain de l’ensemble des intervenants. A cela s’est ajoutée la réalisation d’un livret pédagogique évolutif qui s’enrichit régulièrement de nouveaux répertoires et de nouveaux outils. La question de la transmission qui est au cœur de ce métier est donc double : celle que j’apporte aux intervenants et celle qu’eux même apportent aux enfants. Cette double transmission nous amène ainsi à une réflexion permanente sur l’adaptation des outils pédagogiques à la riche culture tunisienne, réflexion enrichie d’un échange interculturel passionnant sur la question fondatrice de ce métier : celle de la pédagogie musicale pour les enfants.

 

HAJER

30 ans, guitare, Licence fondamentale en musique et musicologie.

Je suis très contente d'être avec vous au sein de l’association Iqadh. Grâce à l'association « Iqadh, l’Éveil », j'ai expérimenté l'enseignement sur le terrain, ce qui m'a fait découvrir mes capacités avec les enfants. Alors j'ai su que le métier de professeur d'éveil musical était le meilleur choix que j'avais fait.

 

MADIHA

28 ans, Qanûn, Master en musique et musicologie 2ème année

Excellente association, excellent projet pour les enfants.

Grand merci.

Les enfants ont vraiment besoin de la musique et n’en n’ont pas les moyens. C’est la joie, un grand bonheur pour eux. Je suis très contente de faire ça et de travailler avec vous. La musique est une très belle solution pour changer les mentalités, les esprits, pour, peut-être changer le monde.

Merci, merci, merci pour moi et la Tunisie (du fond de mon cœur)

 

MARIEM

24 ans, Violon, Licence fondamentale en musique et musicologie

Ravie d’être parmi vous, à Iqadh. C’est un honneur de vous connaître. C’est un grand plaisir pour moi de travailler avc les enfants et de partager avec eux, les jeux et la musique. Car pour moi, c’est un plaisir d’être pédagogue. Comme musicienne et étudiante. Car j’aime ce que je fais et c’est une bonne expérience.

RABIE

29 ans, Oud, Violon, Diplômé Master en musique et musicologie

Bien sûr je suis très motivé et j'ai l'honneur de travailler avec vous c'est un plaisir de travailler avec vous avec cette formidable équipe merci pour votre confiance que vous m'avez accordé bonne continuation et j'espère que je serai à la hauteur de vos attentes.

 

SABRINE

30 ans, Violon, Master en musique et musicologie 2ème année

Les élèves tunisiens ne connaissent pas la musique. Certains jeux ne fonctionnent pas avec les enfants tunisiens qui sont dans la compétition.

Mon travail à Iqadh : expérience formidable, il permet de connaître le monde de l’enfance.

Je souhaite continuer et que tous les enfants tunisiens connaissent l’éveil musical.

SOUROUR

26 ans, Violon, Diplômée Master en musique et musicologie, a suivi un stage d’un mois au CFMI de Lyon

J’ai choisi d’intervenir dans les écoles parce que c'est ce que j’ai voulu faire dès mon enfance. J’ai voulu être une enseignante. Vu que je suis une musicienne donc j’ai voulu fusionner les deux choses que j’aime le plus.

Pour moi Iqadh, c’est une famille, pas une association. Il y a tout le respect et ça nous aide à améliorer nos compétences. Je me retrouve dans ce domaine et je suis heureuse de ce que ça m’a apporté.

J’espère que ça continuera dans ces bons termes et, surtout, qu’il y aura une progression.